Catégories
Purgatoire

Détecter les préoccupations de la société par son site web

Un site Internet raisonnablement fourni représente un formidable outil pour détecter les préoccupations de la société. À un temps donné, par l’analyse de son référencement, il est possible de découvrir des grandes tendances facilement. Mode d’emploi.

Prérequis à l’analyse

En premier lieu, il faut que le site utilisé pour l’analyse propose un corpus de pages suffisant. À part s’il traite d’une thématique très spécifique, le site devra compter au moins 50 ou 100 pages pour donner des résultats intéressants.

En deuxième lieu, il faut un site visité par un nombre suffisant d’internautes. Un site vu par une dizaine de visiteuses et visiteurs chaque jour peinera à fournir des signaux précis. À partir d’une centaine de visites quotidiennes, le premiers résultats tomberont. Ainsi, on pourra vraiment parler de détecter des préoccupations de la société et non seulement lire les attentes de quelques cercles proches.

En troisième lieu, il faut qu’un pourcentage suffisant de visites proviennent directement des moteurs de recherche. Si les internautes qui arrivent sur un site Internet ne font que cliquer sur des réseaux sociaux ou des liens (backlinks), les résultats ne sont pas ceux des recherches naturelles.

Finalement, le site analysé doit être enregistré depuis un moment dans la Search Console de Google, dans les Webmaster Tools de Bing ou dans un outil de statistiques performant.

Utilisation détournée des expressions de recherche

Les incroyables performances des moteurs de recherche et l’adoption massive des smartphones ont changé les pratiques des internautes. Dorénavant, tout ou presque se passe par des recherches sur le web. Les personnes qui entrent encore une adresse complète d’une site ou d’une page se font rares.

En règle générale, l’analyse des requêtes de recherche est utilisée pour optimiser ses pages web dans un travail sérieux de référencement. De façon à répondre à des requêtes à la fois fréquentes (pour obtenir assez de visites) et peu concurrentielles (pour un affichage assez haut dans les résultats de recherche).

Ainsi, un nouveau vendeur de robes de mariées qui débarque sur le marché aura intérêt à optimiser ses contenus pour une expression comme «robe de mariée Neuchâtel» (pas trop concurrentielle) plutôt que pour «robe de mariée» (beaucoup plus fréquente mais trop concurrentielle). Je propose quelques réflexions sur les enjeux du référencement local (local SEO) sur mon blog professionnel.

À l’opposé d’une démarche de référencement qui souhaite «coller» aux demandes pour obtenir plus de trafic, une analyse des préoccupations de la société cherche seulement à connaître les attentes. Bien qu’il soit possible de les utiliser pour orienter un site Internet, ce n’est pas une obligation.

Préoccupations de la société
Connaître les recherches des internautes, c’est découvrir partiellement quelles sont leurs attentes précises.

Détection des préoccupations de la société

L’utilisation d’un outil statistique permet de savoir quelles pages sont les plus consultées. C’est un indice sérieux des préoccupations de la société, mais il ne permet qu’une première approche.

Si vous découvrez que de nombreuses personnes arrivent sur une prédication via Google, il sera facile d’en tirer quelques conclusions. Vous pourrez par exemple en conclure que beaucoup d’internautes recherchent des prédications en ligne ou encore que le livre de Job est un centre d’intérêt majeur de nos contemporains. Mais ces conclusions sont-elles seulement étayées?

Sans savoir quelle est la recherche exacte qui a fourni des visites, vous courrez le risque de de l’erreur. Les internautes qui arrivent sur la page Autour du berceau du petit Moïse de Diane Friedli ne recherchent jamais une prédication. Jamais! Mais recherchent (je respecte la graphie): «petit moïse», «recit pour un bapteme» ou encore «moise sur le nil victor hugo analyse».

Sur mon blog professionnel: Répondre aux intentions de recherche

Le site Réformés.ch a signalé que la recherche «prière» a explosé durant la première vague de Covid-19. C’est vérifiable à l’échelle de pays comme la France ou la Suisse. Mais est-ce vrai si vos propres sites? Une visite dans la Search Console de Google vous dira si vous avez profité de cet engouement. Ou non…

En conséquence, je vous invite à consulter sans délai les différents outils proposés ci-dessus pour votre propre site. Ainsi, vous saurez pourquoi et comment nos contemporains vous trouvent. C’est instructif pour toute personne qui cherche à être en phase avec les réalités de son époque. Vous détecterez parfois des préoccupations de la société avant même leur verbalisation dans les rencontres et les discussions. Cela dit, je conçois que cette méthode de détection semble effrayante.

Tenter de répondre aux préoccupations de la société

En définitive, un site qui serait complètement orienté par les recherches des internautes pourrait répondre à des questions pas encore explicites.

En glissant de recherche en recherche, en élargissant ainsi le périmètre, il pourrait en principe gagner des requêtes indéfiniment. Et s’apparenter à un art divinatoire. Une manière d’écrire qui ne rejoint pas forcément ma conception de la liberté.

Remarque amusante, je découvre ce matin, quelques heures après la mise en ligne de cette page, une vidéo dans laquelle le référenceur Julien Jimenez propose une méthode analogue: Devenir éditeur de sites de niche (dès 55:00).

Jeu de tarot
Un lecture analytique de son référencement aux airs de jeu de tarot.

Sauf si la croissance à tout prix est votre objectif, ce n’est pas la ligne que je préconise pour un site théologique. Au contraire, je vous invite à rester dans un périmètre bien maîtrisé, dans lequel vous saurez publier des contenus de qualité.

Nouveau: je vais tester cette méthode de questions et réponses théologiques pour une période limitée, tout en restant sagement dans un périmètre connu.

En conclusion, je vous invite à un travail d’analyse des requêtes non pour guider le développement de votre site. Mais pour vous sensibiliser aux non-dits, aux attentes, aux espoirs et aux angoisses de nos contemporain·e·s.

Après tout, il est probable que les préoccupations de la société qui est la nôtre reviennent à vos oreilles par d’autres canaux. En avoir un aperçu dès maintenant permet de mieux s’y préparer, pour leur apporter, peut-être, une meilleure réponse. Et pourquoi pas inventer des nouveaux formats de publication qu’elles vous inspirent.


La requête «prière»

À propos de la requête «prière» dont j’ai parlé ci-dessus, il vaudrait la peine d’investiguer un peu. Par exemple de la manière suivante:

  1. Est-ce que mon site propose des prières?
  2. Si oui, sont-elles des contenus facilement identifiables (par exemple regroupés dans un corpus prière sous forme de catégorie)?
  3. Si oui, les recherches de prières ont-elles vu une augmentation significative durant le confinement?
  4. Si oui, exprimaient-elles des préoccupations claires (solitude, peur de la mort, demande de guérison, impression d’inutilité; pour soi, pour des proches, pour le personnel soignant, pour le monde)?
  5. Si non, ces prières sont-elles bien référencées (backlinks, partages divers)?
  6. Finalement, serait-il judicieux de créer des prières spéciales, par public cible, pour le Covid-19?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *