theologique.ch

Refonte d’un site existant

Un site paroissial est déjà en ligne, mais il doit être revu. Entre la modification du site existant et la création d’un nouveau en partant de zéro, l’hésitation peut être longue. Un enjeu de taille se présente: éviter la déception entre rêve de nouveauté et risque de simple copie de l’ancien.

Amélioration de l’existant

En ligne depuis quelques années, le site ne donne plus satisfaction. Quelques voix s’élèvent: Il faut tout refaire, ce sera plus simple! Ou pas…

Avant de se lancer dans les grands travaux, il vaut la peine de se demander ce qui ne convient plus:

Ces exemples montrent des problématiques complètement différentes. Et appellent des réponses différenciées. Parfois, l’existant peut être amélioré:

Images et contenus dépassés
Nouveau site ou non, il faudra bien se remettre à rédiger et à produire de nouvelles photos. Autant commencer de suite. Et se rendre compte, souvent, qu’un nouveau site n’est pas nécessaire
Structure inadaptée ou inutile
Une réflexion sur l’architecture de l’information et sur la navigation s’impose. Un nouveau site pas forcément.
Obsolescence technique
Mieux vaut ne pas trop attendre et envisager un nouveau site (mais on n’échappera pas au travail sur le contenu et aux réflexions sur la structure).

On ne compte plus les nouveaux sites plus beaux, plus modernes et plus performants qui, au final, reprennent exactement les contenus de ceux qu’ils ont remplacés. Si l’ancien site ne donnait plus satisfaction pour des raisons de contenu, le nouveau ne sera pas meilleur. On s’en rendra compte dans quelques mois…

Refonte technique

Avant de tout refaire, un passage par les conseils techniques s’impose. Tout site dispose d’un potentiel d’amélioration s’il n’a jamais été audité et amélioré.

Puis il faut se poser les questions qui peuvent fâcher sans concessions:

Si, et seulement si, le problème est vraiment technique:

D’expérience, beaucoup de sites sont bien meilleurs lorsqu’on en supprime les pages inutiles. Par analogie, de nombreux sites prétendument en fin de vie pourrait recouvrer une nouvelle jeunesse en supprimant les gadgets et autres fonctions inutiles. Vraiment!

Création d’un nouveau site

La décision de refaire entièrement le site est prise. Reste à se demander:

Tout est désormais clair. Le site actuel ne peut pas être sauvé. Ni en retravaillant son contenu (structure, navigation, textes et iconographie), ni en mettant à jour l’infrastructure technique. Il reste une dernière question: le site actuel peut-il rester en ligne 6 mois ou une année de plus?

Parce que la démarche d’un nouveau site requiert de repasser par les toutes les étapes présentées sur ce site:

À défaut d’une démarche complète, ce théorème se vérifiera:

Toute institution qui crée un nouveau site dans le même contexte que l’ancien, qui en reprend des contenus, s’assure d’avoir un site pareil au précédent.