theologique.ch

Navigation pour site institutionnel

La navigation à l’intérieur d’un site ne se limite pas à la pratique du menu principal. D’autres possibilités permettent aux internautes de visiter le site au mieux, à condition de réfléchir un peu à son maillage interne.

Un site qui présente 10 ou 20 pages statiques peut très bien se contenter d’un menu hiérarchique simple, à 2 niveaux. Le menu reprend la structure du site, telle que conçue lors du travail d’architecture de l’information.

Le menu proposera au minimum les pages:

En fonction de la structure choisir, il pourra proposer, par exemple:

Si le menu n’est pas adéquat alors qu’il respecte la hiérarchie des pages du site, c’est qu’il y a un problème. Et le problème, ce n’est pas le menu, mais la structure du site qui est à revoir.

Beaucoup de CMS (systèmes de gestion de contenu) permettent de créer des menus indépendants de la hiérarchie des pages. C’est une avantage lorsque, pour une bonne raison, on souhaite mettre une page en valeur (pour une occasion ou en permanence). C’est un problème sérieux lorsque l’on utilise le menu pour essayer de compenser une organisation incompréhensible.

Double menu

Dès que la structure d’un site devient trop profonde (plus de 2 niveaux) ou que le nombre de pages est trop élevé, un menu simple ne suffira plus.

Un possibilité consiste alors à créer un menu principal simplifié à 1 ou 2 niveaux. Puis, sur les page, à créer un second menu contextuel, qui donne les pages connexes (pages sœurs ou pages filles de la page courante).

Avec ce type de navigation, il n’y a plus de restrictions de nombre de pages ou de niveaux hiérarchiques. Elle peut supporter tout site hiérarchique, quelle que soit sa taille et sa profondeur.

Autre possibilité efficace, l’utilisation d’un menu volontairement limité à quelques entrées. Il s’affiche sur toutes les pages et permet un accès immédiat à des contenus importants. Par exemple:

Mais ce menu ne suffit pas à une navigation complète sur le site et l’absence d’un second menu contextuel ne répond pas au problème. Il faut donc que le site comporte d’autres liens.

La solution est simple (en théorie): proposer des liens vers des pages statiques dans le contenu des pages (dans le corps du texte). Les liens ont l’avantage d’être fortement contextualités; il est possible de se rendre immédiatement à une autre page dont parle le texte. Mais il faut veiller à ce que toutes les pages soient accessible facilement dans le site.

Le site theologique.ch ne propose aucun menu. C’est donc possible. Par contre, il propose quelques outils de navigation utiles. En particulier:

Les sites paroissiaux sous forme de wiki ne sont pas nombreux, mais cette manière de faire pourrait porter ses fruits.

Le problème des mégamenus

Il y a quelques années, les évolutions techniques ont permis d’élaborer des mégamenus. Très complets et très profonds, il permettent de passer à n’importe quelle page à partir d’un endroit donné du site. Sur le papier, c’est fantastique. De nombreux responsables de site ont succombé à la tentation de régler tous les problèmes de structure et de navigation ainsi.

En pratique, les mégamenus posent pourtant des problèmes majeurs:

Pour simplifier la vie des internautes, leur rendre un site agréable et leur faire lire plus de contenus, rien de tels que des possibilités de navigation supplémentaires. Par exemple:

D’expérience, tous les sites qui permettent de relancer la navigation en fin de page attirent plus d’internautes, qui consultent plus de page et restent plus longtemps sur le site.