Catégories
Blog

Observer et se taire

Je viens de passer plusieurs jours à naviguer sur des sites paroissiaux et ecclésiaux pour me renseigner sur les églises ouvertes. Beaucoup d’observations, quelques trouvailles, pas mal de frustrations. Une conclusion: observer et se taire.

Le site églises ouvertes en Suisse romande a été lancé il y a quelques jours. Est-il encore très lacunaire ou regroupe-t-il déjà une majorité d’édifices ouverts à la visite? À l’heure où j’écris ces lignes, je n’en sais rien. Peut-être que je recevrai des informations pour enrichir le site. Attendre et espérer.

Voir aussi: mon billet Églises ouvertes (ou pas)

Les susceptibilités ecclésiales et paroissiales sont trop fortes pour se risquer à un bilan public. Mieux vaut ne rien dire à personne. Les bâtiments protestants réformés qui ne présentent page web déceente ou de fiche Google Maps de qualité sont donc exclus du site. Même quand je les sais ouverts. Ignorer et se résigner.

Tout cela est aux dépends, en premier chef, des Églises et paroisses. Je ne me sens pas prêt à prendre les coups une fois de plus en proposant une analyse honnête et documentée de la situation. Cacher et fuir.

Le plaisir que j’ai pris à coder et alimenter le site eglises-ouvertes.ch est immense. Je ne vais pas m’appesantir alors qu’il y a de belles choses à voir:

J’ai aussi consulté des magnifiques sites patrimoniaux et culturels. Se réjouir et préparer ses prochaines visites.

Détail d'un vitrail du temple de Colombier (NE) par Pierre-Eugène Bouvier.
Détail d’un vitrail du temple de Colombier (NE) par Pierre-Eugène Bouvier.

Si le site sur les églises ouvertes ne trouve pas son public, j’aurai amélioré mon Javascript et appris plein de choses sur Eleventy. Coder et apprendre.

Je sais surtout que la publication sous forme d’articles de blog ne me satisfait plus; je l’ai déjà dit ici. J’ai envie de faire du contenu atemporel (evergreen), revu et corrigé plutôt qu’un flux. Effacer et recommencer.

Silence.