Pourquoi étudier la théologie?

Certaines professions exigent une formation universitaire complète en théologie. D’autres métiers demandent des formations plus légères et plus ciblées. À chacune et chacun de trouver ses raisons d’étudier la théologie. Cette page fait partie du dossier sur les études théologiques.

Devenir pasteur ou pasteure

En 2021, le master en théologie protestante reste un prérequis pour l’inscription au stage pastoral. Il est une condition nécessaire pour devenir pasteur·e. L’exigence d’une formation universitaire complète est commune à toutes les Église réformées de Suisse romande.

Pourtant, la formation académique n’est pas suffisante pour le pastorat. Un stage sous l’égide de l’Office protestant de la formation (OPF) complètera le titre universitaire. Puis d’une période d’essai appelée suffragance. Et enfin de la consécration au ministère pastoral.

Pour faire simple, toutes les personnes qui souhaitent devenir pasteure ou pasteur dans une Église réformée de Suisse romande doivent viser la formation universitaire complète (bachelor et master) en théologie dans une université reconnue.

Chapelle éclairée de nui
Pourquoi étudier la théologie? Par exemple pour prêcher dans sa chapelle…

Devenir diacre

Une formation théologique est un préalable à l’entrée en stage de formation diaconale. Les deux formations reconnues sont actuellement Cèdres Formation et son Séminaire de culture théologique (SCT) et Les Explorations théologiques des Églises réformées Berne-Jura-Soleure. D’autres conditions sont requises, mais elles ne portent pas sur la formation en théologie.

Historiquement, une formation universitaire partielle (par exemple le Certificat d’études supérieures en théologie) pouvait être validée pour l’entrée en stage diaconal.

Pour faire simple, une formation théologique de base est exigée pour devenir diacre dans une Église réformée de Suisse romande. Elle doit être dispensée par un office de formation reconnu et validée par un diplôme.

Devenir catéchète professionnel·le

Les Église réformées Berne-Jura-Soleure (RefBeJuSo) emploient des catéchètes professionnel·le·s. Une formation en théologie, notamment, est exigée. Une formation modulaire est dispensée directement par les Églises concernées.

D’autres formations sont possible pour les catéchètes bénévoles.

Étudier la théologie par curiosité

Si la théologie est étudiés sans souhait d’un débouché professionnel précis, toutes les formations dont il est question ici (ou presque) sont possibles. Le choix dépend des attentes, des exigences et du bagage de formation dans d’autres domaines. Il vaut la peine de se poser la question de sa plus-value dans un cadre professionnel (même si elle n’est pas une exigence).

Pourquoi étudier la théologie pour d’autres débouchés?

Une formation universitaire en théologie peut être une voie d’accès à certaines professions dans les organisation non gouvernementale (ONG), dans les domaines de l’édition, des archives ou du journalisme. La liste est longue, et discutable.

En tant que discipline académique, la théologie est une excellente formation pour l’analyse et la synthèse, les capacités de communication et d’argumentation, etc.

Par sa spécificité, elle peut être recommandée pour tout ce qui touche au fait religieux. Dans le domaine du journalisme ou des administration, les théologiennes et théologiens peuvent obtenir des postes spécialisés.

Toutefois, une autre formation, avant ou après les études en théologie, est souvent nécessaire!

Remarque générale

Les conditions d’accès à une formation ou à un emploi sont toujours fixées par l’organisme de formation ou l’employeur. En conséquence, il est vivement conseillé de se renseigner assez tôt sur d’éventuelles conditions d’accès spéciales. Par exemple: le reconnaissance d’un titre universitaire non suisse, les disciplines suivies ou les exigences particulières d’une organisation non gouvernementale (ONG).