Catégories
Purgatoire

Calendrier de l’avent 2020

Quelques notes publiées au fil de l’avent pour en faire un semblant de calendrier. À relire en tant qu’archive.

La manière de construire cette page (rythme, type de contenus, longueur, etc.) fait partie de mes réflexions sur la création de formats de publication.

1er dimanche de l’avent

Comme toutes ces dernières années, envoi du mail quotidien au 2000+ internautes qui souhaitent suivre le calendrier en ligne Avent Autrement ainsi plutôt que par RSS. Question souvent entendue ces dernières semaines, plus largement que pour un calendrier de l’avent:

Faut-il produire son propre contenu ou renvoyer à un contenu existant si on le trouve bon?

Une pasteure

Si le seul besoin est de fournir un calendrier de l’avent, ne créez pas le vôtre et renvoyez à un existant. Si vous avez envie d’en produire un, si vous y injectez des éléments locaux ou personnels ou si c’est un outil pour entrer en contact avec de nouvelles personnes, foncez!

30 novembre

Vidéo remarquable sur la manière de rédiger une bonne documentation, à voir! J’aurais aimé la connaître plus tôt, mais je n’aurais pas compris à quel point c’est génial avant d’avoir commis mes propres erreurs.

Dès que je découvre un excellent contenu, les idées débarquent. À l’instant, je me dis qu’il vaudrait la peine de réessayer un Étudier la théologie ou un Devenir pasteur·e organisé ainsi. Je ne le ferai pas à titre bénévole.


Philippe Golaz propose de mieux vivre un avent en pleine crise du Covid-19. J’ai l’honneur d’être dans la liste avec Diane et son format de calendrier volé sur le mien. Pour vivre mieux, lisez plutôt Diane (et les autres propositions de Philippe) que moi.


Les statistiques d’Avent Autrement décollent. Ce qui m’intéresse le plus: il y a en permanence au moins une personne (et plus souvent 10) sur le site; jour et nuit. Qu’est-ce qu’une église ouverte en 2020?

1er décembre

Le calendrier 24 jours de web reprend du service. Excellent premier billet qui parle d’Emmaüs, de fracture numérique, de confinement et de bénévolat. L’anglophone 24 ways s’est malheureusement arrêté en 2019.

Ces articles longs, reçus et sélectionnés via un appel à contributions, apportent une belle plus-value. Ils sont souvent de grande qualité. J’avais imaginé un temps faire de même dans le domaine de la théologie ou du monde réformé. Mais personne ne jouera le jeu si ce n’est pas institutionnel; moins encore si ça vient de moi.

2 décembre

Chaque habitant·e de ma commune a reçu un bon d’achat à faire valoir dans les commerces locaux. Je remarque que les bons adressés aux enfants sont… adressés aux enfants et non «aux parents de…». Avec un courrier en «tu» qui vulgarise certains termes de politique locale.

De leur Église, mes enfants ne reçoivent pas de courrier à leur nom. Alors qu’aujourd’hui, un courrier, c’est tellement étonnant pour un·e gamin·e. Pour les mômes, papier ne signifie pas paperasse pénible, mais bonne surprise.


Si les courriers concernant les enfants sont adressés aux parents, pourquoi utiliser cette merde de Comic Sans partout? En passant: il faut l’éviter aussi pour les enfants; surtout pour les enfants… Comic Neue s’en tire mieux.


J’ai rédigé un billet hier: Partager des bons articles. Pas relayé sur Facebook; aucune idée de son «succès». Je ne suis plus sur les réseaux sociaux à titre personnel et les statistiques sont désactivées de mes sites. C’est mieux ainsi.

3 décembre

Rien à écrire. Le temps est maussade, l’humeur aussi. Bonne journée!

Arbres
L’allée des Bourbakis à Colombier (NE).

Malgré le coup de mou, grosse envie de rédiger une fois pour toute une foire aux questions réformée (FAQ) pour répondre à certaines questions en ligne. Juste une page, basique et structurée. Un passage chez Sphinx m’a donné l’envie de réessayer reStructuredText, si efficace.

Après quelques pas au bord du lac, par l’allée des Bourabakis, je lance un test: répondre à des questions théologiques qui ne m’ont pas encore été posées. Mais qui sont courantes dans les moteurs de recherche.

4 décembre

Au vu du temps de brouillard de ces derniers jours, j’aurais pu proposer une photo du lac à la façon d’Hiroshi Sugimoto. Ses images ont quelque chose de méditatif. Elles sont très différentes d’un paysage que l’on observe. Elles ne sont ni meilleures, ni moins bonnes; seulement autres.

Si quelque chose me manque durant ce confinement, c’est l’excellence des expositions du Musée des Beaux-Arts du Locle (MBAL).


Seulement autres… Quand certain·e·s de nos contemporain·e·s comprendront qu’il existe d’autres manières de faire que le comme on a toujours fait et que ces autres pratiques ne condamnent ni de remplacent quoi que ce soit, peut-être que ça ira mieux.


Breaking News! Je devrais arrêter ce calendrier ici. J’ai appris par la tante d’un cousin que Madame Michu de Saint-Creux-des-Bas-Fonds n’utilise pas Internet. Continuer à publier, c’est créer une blessure intérieure chez cette dame que l’on abandonne sur le bord de la route…

5 décembre

L’algorithme de Netflix ne fonctionne pas dans la durée, sauf pour rappeler les films de Noël. Il tourne en rond; c’est un tourbillon qui s’avale lui-même. Toujours plus de la même chose…

Je pense que je vais m’abonner à MUBI, qui propose des films durant un mois seulement. Chaque jour, 1 film ajouté et 1 film supprimé de la liste qui en compte donc toujours 30. (NB: annulé après 3 jours, trop problèmes de serveur chez eux…)


Faire de ses limites une force… N’étant pas ministre du Saint Évangile (ou VDM), je garderai pour moi les réflexions sur le culte que m’inspirent MUBI, Qoqa ou Mitterrand.


J’avais oublié que Les Colons de Catane était un jeu aussi nul. Sa réputation est surfaite. Peu dynamique et lent, c’est au final un pur jeu de dés…

Bibelots à Catane
Quelques élégants bibelots dans une boutique de Catane.

2e dimanche de l’avent

Je pensais que quelques lignes chaque jour m’aideraient à surnager. Je n’y trouve aucun plaisir. Est-ce que quelqu’un quelque part y trouve une goutte d’intérêt? Le regretté Allain Leprest dit ce que je pense mieux que moi dans Il pleut sur la mer:

Il pleut sur la mer, c’est bien inutile
Ça mouille la pluie, c’est du temps perdu
Les mouettes s’ennuient, blotties sous les tuiles
Il tombe des cordes et l’eau s’est pendue

Aux plus hautes branches
De la Manche

Il pleut sur la mer, Allain Leprest

7 décembre

Premier billet de la Foire aux questions théologique écrit. Une fois encore, il faudra trouver un format qui convienne à la fois aux internautes et aux moteurs de recherche. C’est un exercice difficile, même si cela ne se voit pas. Voici la chose: Évangile avec ou sans majuscule.

8 décembre

Grosse prise de risque, je viens de commettre un billet encore très incomplet: Différences entre catholiques et protestants. Il sera modifié en fonction des insultes reçues. Et des nouvelles questions traitées.


Je signale en passant 3 calendriers de l’avent dont je n’ai pas encore parlé. Deux n’ont pas forcément un intérêt ici, mais il font partie de mes découvertes de l’avent:

9 décembre

La tentation de répondre aux questions qui me tentent est forte. C’est une véritable lutte, dès qu’une piste me passe par la tête, de vérifier si c’est bien une question fréquemment posée (ou une question qui n’a pas de réponse correcte sur le web). Succomber à la tentation et le projet de Foire aux questions théologique qui se casse les dents avant d’avoir existé.

Même en ayant choisi cette démarche, je suis toujours sur le fil. Si tenté de proposer une réponse à une question qui n’intéresse personne. Effrayant! Qu’en penser pour les théologiennes et théologiens qui s’expriment sur le web sans avoir conscience de cet enjeu?

10 décembre

Journée d’incroyables contrastes.

D’une part — la face noire, l’ombre… — en reprenant des pages thématiques dans d’un site protestant réformé. Les contenus sont plutôt bons, mais ils s’adressent trop à l’interne, au club ecclésial. Ces pages rédigées par des professionnel·le·s rigoureux·ses seront toujours incapables de bien ressortir dans un moteur de recherche. Les statistiques et l’analyse des mots clés le confirment en quelques secondes.

D’autre part —la face blanche, la lumière… — des pages d’un autre site protestant réformé qui ressortent au top, avec affichage de localisations en parallèle dans Google Maps. La confirmation qu’un travail consciencieux de référencement local porte très rapidement ses fruits. Indispensable pour les organisations, institutions, commerces et collectivités. Mais là, je prêche pour ma paroisse et mes audits de référencement

11 décembre

Clémence écoute Berry en boucle; ça me fait tellement plaisir. Une belle chanson sur le bonheur (et plein d’autres choses délicieuses comme la géniale Brune):

Un peu de sel, dans la mer
Ne changera rien
On s’adore, on s’enterre
On trouve une main
et on serre

Berry, Le Bonheur

12 décembre

Chilly Gonzales sort A Very Chilly Christmas. Première écoute complète; c’est très bon! La présence de Jarvis Cocker rappelle leur lumineux Room 29. Je sens que je vais écouter Room 29 en boucle aujourd’hui…

Si vous ne connaissez pas Chilly, voici le lascar. Ce qu’il dit sur les cantiques et les chants de Noël est digne d’intérêt. Et il est toujours aussi pédagogue.

En passant, qui écoute encore des CD? Je voulais en acheter pour les offrir à Noël, mais les stocks semblent épuisés (ou n’ont jamais existé). Succès ou tirage volontairement limité? Les liens ci-dessus renvoient donc à Spotify. À défaut d’offrir de la musique: Quelques livres protestants à offrir.

En parlant de cadeau: Chilly Gonzalez propose un concert sur Arte pour cette fin d’année. Je me réjouis, son lancement vaut déjà la peine.

3e dimanche de l’avent

Mon idée de départ de publier un calendrier de l’avent qui propose une chanson française chaque jour était la bonne. Je n’ai pas eu la motivation de me lancer. Des regrets et l’impression de ne plus avoir la force de rien.


Saboteur est un excellent jeu! Très bien avec les enfants, très bien à quatre. Parfaitement dans l’esprit de Noël!

14 décembre

Babylon Berlin, saison 1, épisode 2.
Séquence incroyable sur Zu Asche, Zu Staub (Des cendres à la poussière, des paroles qui mériteraient exégèse…). Une version différente du montage a été créée comme promotion de la chanson:

Séquence d’éveil à la foi. Les marmots n’en ont rien à battre des adjectifs qui peuvent qualifier Dieu; c’est le boxon, ça chahute, ça ne marche pas. Puis une histoire démarre: Élie dans sa caverne. Silence & écoute.

La force d’une bonne narration, il n’y a que ça de vrai. Casino, Usual Suspects, Les choses de la vie, etc. Et, si cela se confirme: Babylon Berlin.


Surpris par le peu de prières publiées autour du coronavirus, je m’y risque: Coronavirus: prière d’intercession.

15 décembre

Elio Jaillet éclaire mon avent. Aujourd’hui avec le lumineux billet Avent III Flamme. La fraîcheur de ses publications fait un bien fou. Merci!


Position zéro — testée plusieurs fois, en navigation privée… — après une semaine à peine?! Si cela se confirme, c’est très inquiétant pour le web protestant réformé romand. Tristesse immense…

Les 2 recherches portent sur l’utilisation de la majuscule à Évangile. Elles sont un peu trop spécifiques pour le moment; je me réjouis toutefois de voir 2 extraits différents. C’est peut-être un détail pour vous (mais pour moi ça veut dire beaucoup).

Parfois, j’ai l’impression de n’être pas complètement un bon à rien.

16 décembre

Cette page est-elle un palliatif de Facebook? Oui, j’y publie l’humeur du moment; non, c’est mon site web. Je vais la relire et la retravailler un peu. En me lisant d’un seul trait, je vais peut-être me découvrir autrement. Un journal comme moyen de faire le point. Et si c’était cela, mon avent?


«Quand on joue au jeu des trônes, soit on gagne, soit on meurt» — l’erreur de Cersei Lannister, c’est le titre du dernier billet d’Olivier Keshavjee. Encore un théologien qui dépoussière consciencieusement la théologie…

17 décembre

Les protestants fêtent-ils Noël? La question est souvent posée, j’essaie d’y répondre; sinon qui… Besoin de vos retours.

18 décembre

Accueil inconditionnel, n’exclure personne, prendre soin des plus faibles, etc. sauf sur le web. L’accessibilité est un défi éthique, pas une question technique. Mais le défi de l’accessibilité est loin d’être relevé, hélas.


Je continue la Foire aux questions théologique par Lieux de culte protestants réformés. L’excellent Philippe Golaz vient de me proposer son commentaire pertinent; le billet a déjà changé un peu. Magie du web!


Laure Devaux Allisson documente ce qu’elle propose en paroisse. Aujourd’hui, elle partage Sur la route. Merci!

19 décembre

  1. Beaucoup de PDF devraient être des pages web.
  2. Elio Jaillet publie sous licence libre.
  3. Prenons Avent III Flamme qui est une page web.
  4. Pour en faire mes PDF de Petite lumière:
  5. Sur un beau papier, ça pourrait être beau, non?

4e dimanche de l’avent

Les dessous chics
C’est ne rien dévoiler du tout
Se dire que lorsqu’on est à bout
C’est tabou

Les Dessous chics de Serge Gainsbourg pour Jane Birkin

Je suis en train de casser la logique linéaire (antéchronologique) de ce blog; une démarche consciente et assumée. D’une part en y ajoutant des éléments de structure à la manière d’un site traditionnel (une sous-catégorie Fondements du protestantisme dans ma FAQ théologique). D’autre part en travaillant le maillage interne à la manière d’un wiki (des liens contextuels). Le web est un formidable outil de réflexion et de vulgarisation théologiques. Je me lance avec Principes protestants.

21 décembre

Il y a quelque chose de libérateur à abandonner la quête de la justification par le J’aime! de Facebook pour s’abandonner à la grâce seule de Google.


Diane dit les choses bien mieux que moi: joyeux anniversaire, Lucien!

22 décembre

Une pasteure, pas blogueuse ni sur les réseaux sociaux à ma connaissance, m’envoie un gentil message pour me dire qu’elle s’est largement inspirée de ma prière d’intercession pour période de coronavirus pour son intercession de Noël.

Publier sur le web, c’est vraiment: tu ne sais ni qui, ni quand, ni pourquoi! L’occasion de relire Ici et maintenant! Ou une fois, quelque part… que Diane a publié il y a un moment.

23 décembre

Si tu ne devais garder qu’un seul livre de la bible?
#questiondébile

Olivier Keshavjee (aka @olkesh sur Twitter)

L’évangile de Marc, évidemment. Il ne manque rien; il n’y a rien de trop. Le dernier écrit avant le début de la fin…

24 décembre

Il y a deux jours, Jean-Michel Basquiat aurait fêté ses soixante ans. Il est mort avant d’en avoir trente, foudroyé par ses démons.

Je vous envoie à la Fondation Louis Vuitton pour ce tableau du 25 décembre 1981. Puis au reportage Jean-Michel Basquiat – La rage créative. Et vice-versa…

Joyeux Noël!

2 réponses sur « Calendrier de l’avent 2020 »

Cher Nicolas, j’y trouve de l’intérêt à lire tes lignes du temps de l’avent. Ça ne tilt pas toujours chez moi, mais c’est un détour que j’aime faire chaque jour, en me disant : que vais-je découvrir chez l’ami Nicolas ?
Bonne fête au passage 🙂
Ne me disais-tu pas, il y a qq temps : publie quand tu veux… Quand tu peux….
Courage & Confiance. Il vient.
Amitiés, Jean-Marc

Cher Jean-Marc,
Je ne suis pas convaincu par l’ajout de contenu quotidiennement dans un billet déjà en ligne. Ça n’aide pas à la motivation mais j’ai envie de mener l’exercice à son terme et de tester ce format pleinement..
Ou, plutôt, je suis dérangé par le fait de ne jamais mettre de texte en brouillon (WordPress ne le permet pas par défaut et je ne souhaite pas le faire ailleurs).

Je pense que les carnets de Thierry Crouzet ont une meilleure logique. Mais ça ne serait plus un calendrier de l’avent. Je commence à penser à l’idée d’un journal. Et ça, c’est bien!
Amitiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *