theologique.ch

Formats de contenu

Pour construire vos différentes pages, vous avez exactement 4 types de contenus à disposition: du texte, des images, des vidéos et des sons. À vous de trouver les meilleurs solutions pour les associer de la manière la plus pertinente possible.

Texte

Pour moi, le texte est roi sur le web. C’est le moyen que je préfère pour n’exprimer et vous devez vous en douter à la lecture de ce site. Mais ce n’est pas qu’une question de goût et de préférence personnelle.

Toute page comporte toujours du texte. Ne serait-ce que parce qu’elle a toujours un titre (si ce n’est pas le cas, c’est à corriger d’urgence). C’est le titre qui sera utilisé pour les liens dans vos menus et pour le référencement. C’est le texte que les moteurs de recherche lisent et comprennent le mieux.

C’est aussi le texte qui permet de structurer correctement une page. Les intertitres h2 ou h3 sont encore du texte. Les listes sont aussi du texte. Enfin, les tableaux qui permettent de présenter correctement des donnés sont toujours du texte.

Le format textuel est aussi celui qui permet une bonne accessibilité. Il peut être agrandi, il peut être lu par une synthèse vocale.

En écrivant cela, je ne pense pas qu’il faille ne proposer que du texte. Un texte long et structuré peut parfaitement comporter des formats des 3 autres types.

Images

Je vois au moins 4 utilisations distinctes des images sur votre blog. Ces différentes utilisation peuvent se combiner à l’intérieur d’une même page. Les voici:

Sauf exception, toutes les images doivent comporter un attribut ’‘alt` qui les décrit pour les personnes qui ne peuvent pas les voir.

Vidéos

À part si vous souhaitez lancer votre chaîne YouTube, je vous conseille de toujours insérer vos vidéos dans des billets et de ne jamais renvoyer au site externe. Vous pouvez les classer en Non répertoriée afin que les internautes les trouvent sur votre blog et pas ailleurs.

Les vidéos s’utilisent à mon avis de 2 manières:

En principe, les vidéos devraient proposer des sous-titres synchronisés. Ainsi, les personnes sourdes et celles qui ne peuvent pas activer le son peuvent quand même les visionner.

Ce travail de sous-titrage est peut-être excessif pour un blog. Si le texte de la vidéo est de votre plume, pensez à la publier en dessous, sur la même page.

Audio

Je trouve les sons sous-utilisés dans les blogs personnels. C’est pourtant un format efficace, assez facile à produire et à monter. Pour bon nombre de contenus typiquement protestants, ils sont plus pertinents que la vidéo. Quelques exemples:

La prédication se prête très bien à l’exercice sonore. Les internautes qui vous connaissent retrouvent votre voix. Il est possible de vous écouter durant une activité comme la cuisine ou la randonnée en forêt. Ou dans les transports publics ou même sous la couette.

Construire ses formats

Comme dit en préambule, vous avez 4 formats de base à disposition. Je vous propose d’étendre l’exercice et créer des grands formats. Par exemple, si l’on reprend l’exemple de la prédication, vous pouvez vous définir une règle.

Une prédication en ligne, c’est:

Une photo méditative en ligne, c’est:

Vous avez compris, en utilisant les 4 formats de base, vous pouvez vous créer des formats composites. S’il n’est pas nécessaire de s’y tenir toujours, la cohérence des contenus crée l’habitude et donne le ton de votre site.