Catégories
Purgatoire

Bilan 2020 & résolutions 2021

Bilan & résolutions, le dytique obligatoire. En journalisme, cela s’appelle un marronnier. Ou l’art de ne rien dire d’intéressant sur le passé et de ne rien promettre pour l’avenir.

Nous n’y échapperons pas, il faut y passer. La preuve, l’injonction et le mode d’emploi existent: Faisons notre rétrospective 2020 personnelle.

Bilan 2020

Tout est marqué de la pandémie du coronavirus Covid-19. L’année 2020 est biaisée, tout comme son bilan; en pire.

Le web fonctionne

Crise sanitaire oblige, il a fallu faire du web. Transformer en ligne ce qui n’était pas destiné à l’être. Faire semblant d’exister envers et contre tout. Proposer des nouveaux formats. Il faudrait proposer un bilan du coronavirus.

Les blogueuses et blogueurs du protestantisme romand. Sans ces blogs, je me serais trouvé trop souvent démuni pour proposer des billets de compilation à titre professionnel. C’est là que vit la théologie sur le web, sous toutes ses formes.

Et ça fonctionne. Le nombre de visites est impressionnants, les retours nombreux. Personne ne regrette d’avoir publié sur un blog personnel. Même quand la motivation n’y est plus, le blog reste en ligne, puis redémarre.

Les réseaux sociaux partent en vrille

À titre personnel, je n’utilise plus aucun réseau social. Les réseaux sociaux étaient déjà un feu de poubelle en 2019, comme l’écrivait Jeffrey Zeldman:

It’s why our digital services and social networks in 2019 are a garbage fire of lies, distortions, hate speech, tribalism, privacy violations, snake oil, dangerous idiocy, deflected responsibility, and whole new categories of unpunished ethical breaches and crimes.

Jeffrey Zeldman

En traduction libre:

C’est pourquoi, en 2019, nos services numériques et les réseaux sociaux sont un feu de poubelle faits de mensonges, distorsions, discours haineux, tribalisme, violations de la vie privée, venin de serpent, idioties dangereuses, refus d’assumer ses responsabilités et de plein de nouvelles catégories de violations éthiques et de crimes impunis.

Jeffrey Zeldman

Les réseaux sociaux, je les pratique encore à titre professionnel. Et je me pose plein de questions. Faut-il se boucher le nez au prétexte qu’il y aurait une bonne nouvelle à proclamer? Entrer en résistance? Bilan à faire et à refaire.

Je sais encore «faire du web»

Ma bonne surprise en 2020, c’est que j’ai constaté que je sais encore produire du web. Je suis un peu moins nul que j’ai tendance à le croire; peu d’estime de soi. Bilan globalement positif pour quelques essais:

  • un blog durant le premier confinement, sur ce nom de domaine, pour me tester (pas mal de visites et, surtout, de retours)
  • une documentation de plus de 60 pages pour aider celles et ceux qui le souhaitaient à se lancer (sans résultats)
  • l’envie de relancer ce blog (voir Liberté retrouvée) et notamment une Foire aux questions théologique qui promet
  • un site uniquement dédié au référencement sous forme de test sur le mariage protestant (fonctionne magnifiquement, mais abandonné car sans suite)

La force de la narration

J’en ai dit deux mots dans mon Calendrier de l’avent 2020 (dont le bilan est… mitigé). La forme narrative est redoutablement efficace. Les lectures de l’année le confirment (merci David Dufresne); les séries de l’année aussi (merci Babylon Berlin). Je vais lancer un projet personnel (dont je tais encore l’adresse) sur l’écriture et le web.

Pas vraiemnt narratif, mais le calendrier en ligne L’Avent Autrement avait vu juste avant pas mal de monde. Content d’être embarqué dans cette aventure depuis des années.

Bilan & résolutions
Des résultats, pas des excuses. Slogan facile, enjeux douteux!

Résolutions 2021

Les résolutions, c’est le truc que l’on ne tient jamais. Elles s’évanouissent généralement avec la gueule de bois durant le premier jour de l’an.

Contenu & qualité

Rédiger à la fois pour les internautes et pour les moteurs de recherche. C’est exactement à quoi je m’essaie dans la FAQ. C’est aussi un exercice que j’ai pratiqué sans le mettre en évidence à titre professionnel. Bilan excellent, perspectives lumineuses.

Tout est dit ou presque dans ce billet (en anglais): SEO in 2021: A new chance to impress. Reste à passer la certification Opquast, toujours repoussée pour de mauvaises raisons.

Distiller des coups de pouce

Il m’arrive d’aider un peu quelques blogueuses et blogueurs dans la mise en place de leurs sites, dans leur référencement ou dans leurs choix de sujets. Bilan lumineux: c’est toujours un plaisir!

Si j’en ai la force, je vais essayer de monter quelque chose pour eux (et pour ma satisfaction). Coaching personnalisé, moments de rencontre sur Zoom, newsletter spécifique, espace de discussion sur Slack? Tout reste à inventer, mais c’est tentant. Elles et ils écoutent les vieux conseils, elles et ils appliquent les bonnes recettes techniques, elles et ils créent leur contenu propre, avec leur génie propre et ça marche toujours. Toujours! Apprendre à donner plus à celles et ceux qui en veulent…

Demerden Sie sich!

Parler de protestantisme et parler de théologie sans parler d’Églises et d’institutions est terriblement libérateur. Ne pas essayer de sauver le monde, ne pas se fatiguer à donner des leçons (ce qui je ne souhaite pas mais est toujours compris comme tel), ne pas donner de conseils quand ils ne sont pas explicitement demandés, ne pas faire de bénévolat, etc. Bilan positif, perspectives incertaines…

J’espère sincèrement travailler pour d’autres institutions ecclésiales en 2021, sous forme de mandats; ponctuels, précis. Par exemple dans l’esprit de ces billets

Je suis prêt. Je mettrai toute mon énergie à la réussite de ces projets si la demande existe. Mais je ne ferai aucun effort pour obtenir un tel mandat. Les enjeux sont sur la table depuis des années!

Se préparer à une prochaine crise

L’actuelle crise n’était pas terminée, il faut penser à la suivante. Je ne regrette pas les transformations possible dans l’urgence pour plusieurs sites. Elles ont permis de passer le pire sans trop de dégâts. Mais elles n’étaient que des palliatifs.

Il faut se souvenir de tous les sites qui sont tombés en 2020 au moment de pics de fréquentations: annonces sanitaires, élections, etc. Et prévoir en 2021 un vrai site d’urgence, à la manière de l’Emergency Website Kit de Max Böck. J’y travaille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *